La société Precisia

Note importante au sujet des documents et images présentés ici !


Quelques publicités de la société Precisia, et quelques informations sur ce constructeur.

Cette entreprise a eu plusieurs adresses :
Klookerstraat 89, Antwerpen (Anvers)- avant 1952 (adresse de Prisma)
Zuidzandstraat 42, Brugge (à partir du 20/02/1952)
Dirk Martenstraat 5-6, Brugge (Bruges)à partir du 18/01/1971

Precisia logo

Quelques infos...

La société Précisia fut fondée en décembre 1941 et fut d'abord installée à Anvers. L'activité de départ, bien modeste, était la construction de radios. A l'arrivée des premières expérimentations de télévision, l'entreprise commença une activité de recherche dans ce domaine.

Une augmentation de capital permit la création de la Société Anonyme Precisia Televisie, avec un capital de 900.000BEF, le 31 janvier 1952. L'entreprise déménagea cette même année 1952 à Bruges, Zuidzandstraat 42. Le bâtiment fut adapté pour la fabrication de petites séries de téléviseurs.

Ce déménagement fut logique par rapport à la situation des quelques émetteurs de télévision à l'époque. Lopik (Hollande) émettait quelques heures par semaine et pouvait être reçu à Anvers. Par contre, Lille avait déjà de nombreuses heures d'émission quotidiennes et était assez bien reçu dans l'ouest de la Belgique. De nombreux clients de ce côté du pays souhaitaient commander un téléviseur, et la société fit le choix de Bruges pour ses ateliers. Anvers conservait tout de même une unité d'assemblage (du moins en 1952), ainsi qu'une représentation de la marque (pour la province) par la société Wyca Radio.

A noter qu'à cette époque, la Belgique n'avait pas encore commencé à émettre des programmes de télévision ! Certaines parties du pays pouvaient recevoir Lille, d'autres Lopik, mais la plupart du territoire ne reçevait aucune image en 1951... La télévision belge en langue néerlandophone ne démarra qu'en 1953.

En 1954 se produisit un départ de plusieurs personnes et l'entreprise fut mise à mal par ces départs : il a fallu attendre la fin des années 50 pour que Precisia renoue avec le succès.

Il y eut de belles réussites techniques, avec un téléviseur portatif type 'Spoutnik" en 1959, un téléviseur UHF en 1961, un appareil à circuits imprimés époxy en 1964 et un téléviseur totalement transistorisé en 1966.

En août 1967, un téléviseur couleurs compatible PAL et SECAM fut présenté à la presse. Ce téléviseur, le Secapal, était innovant sur la conception de la génération très haute-tension, voir la page spécifique qui lui est consacrée.
Un tel téléviseur a été découvert en septembre 2018 et fait partie de la collection.

L'entreprise travaillait avec des départements de production distincts : galvano & transformateurs ; laboratoire ; labo photo & imprimerie ; fabrication de composants ; chaîne d'assemblage ; ébénisterie.

La distribution se fit au départ via des grossistes, mais par la suite l'entreprise préféra travailler avec des représentants propres, afin de garantir un service de qualité.

Afin d'élargir la gamme de produits proposés, notamment audio, un accord fut trouvé en juillet 1967 avec la société Beglec, importateur de matériel (notamment Körting au départ). La gamme de produits distribués comprit alors les marques Acoustical, ERA, Cambridge audio, Grado, Best, Chrysler Living Audio, Maruni. Du matériel belge fut aussi proposé, notamment Rodec et PR-Audio.

La position des ateliers dans le centre de Bruges empêchait l'expansion, et l'entreprise déménagea à nouveau en 1971, Dirk Martenstraat 5-6, toujours à Bruges. Ce fut l'adresse jusqu'à la fin.
Toutefois des difficultés logistiques et de production ont été rencontrées lors de ce déménagement, et l'exercice des années 1971 et 1972 fut difficile. La situation se rétablit totalement en 1973 avec à nouveau un accroissement du chiffre d'affaires de 61% par rapport aux années précédentes : la télévision couleurs était en pleine expansion (notamment avec le plus grand nombre d'émissions en couleurs).

Dans les années 70 la construction de téléviseurs multistandards fut en diminution : la Belgique avait choisi le standard PAL, mais également de par le rôle des télédistributeurs qui ont investi dans des systèmes de transposition de SECAM (programmes français) vers le système PAL. De ce fait, pour le marché belge, les téléviseurs multistandards présentaient moins d'intérêt.

Dans les années 70, la matériel de marque Stanford (tables de mixage et amplis de sono), distribués par Beglec, fut assemblé chez Precisia.

D'après quelques archives sur le Moniteur Belge, la faillite fut prononcée le 6 novembre 1980, mais de l'activité semble avoir perduré tout de même par la suite.

L'entreprise fut inscrite à la BCE en tant que "vendeur de médias optiques et magnétiques", "vente d'appareils électroniques de signalisation",  "constructeur d'appareils électrotechniques" et "réparateur d'appareils électrotechniques".

L'entreprise fut rayée définitivement d'enregistrment à la BCE (Banque Centrale des Entreprises) belge le 27 juillet 2013. 

Le bâtiment de Dirk Martensstraat abrite aujourd'hui (2018) d'autres activités, notamment d'entreposage.


Sources d'info :

Radio-Revue juillet 1952

Radio-Revue septembre 1957

Evolution Electronique (revue) octobre 1959

Radio-Revue juin 1975

Radio-Revue décembre 1973

Site internet du Moniteur belge (moteur de recherche)

Site internet de la BCE belge.

Revue de présentation du salon radio-TV-hifi d'octobre 1968 (Bruxelles).


Autres pages de ce site à propos de Précisia :

La gamme de téléviseurs 1968

Le premier téléviseur couleurs, en 1968 : le "Secapal"


Ci-dessous, quelques images de la firme et des productions à diverses époques. Clic sur les images pour les agrandir dans une autre fenêtre.


Usine Precisia

L'usine Precisia en 1952 (reportage dans Radio-Revue de juillet 1952)

L'atelier de mécanique, à Bruges.

Usine Precisia

L'usine Precisia en 1952 (reportage dans Radio-Revue de juillet 1952)

L'atelier de bobinage, à Bruges.

Usine Precisia

L'usine Precisia en 1952 (reportage dans Radio-Revue de juillet 1952)

L'atelier d'assemblage des châssis, à Bruges.

Usine Precisia

L'usine Precisia en 1952 (reportage dans Radio-Revue de juillet 1952)

Le laboratoire de mise au point, à Bruges.

Usine Precisia

Amusante publicité parue dans Radio-Revue de novembre 1951.

L'entreprise fait connaître son déménagement à Bruges.

A noter que l'enreprise Prisma (construction avec châssis Precisia) resta à Anvers, et que le constructeur Wyca-Radio devint le distributeur des appareils Precisia pour la province d'Anvers. 

Pub Wyca

Le constructeur Wyca se présente comme revendeur de Précisia pour la province d'Anvers.

1952.

Precisia PH14A

Châssis du téléviseur type PH14A à tube "rectangulaire" MW36-24, en 1951.

Image de 14 pouces.

Precisia PH16A

Châsiss du téléviseur type PH16A à tube MW41-1, en 1951. Image de 16 pouces.

Ce tube rond avait la particularité d'avoir son cône arrière en métal, rendant fort difficile l'isolation de la THT par rapport au châssis. Ces tubes ont rapidement été supplantés par les "tout-verre" quelques années plus tard...

Precisia PH16A

Téléviseur type PH16A version "meuble console", en 1951.

Precisia PH16A

Téléviseur type PH16A version "table", en 1951.

Precisia TV-radio

Téléviseur combiné avec un récepteur radio, en 1957.

Precisia Manumatic

Téléviseur modèle Manumatic (tube 110°) en 1959.

Description technique et schéma disponible ici

Precisia couleurs 1975

Téléviseur couleurs, type "67 cm", en 1975.

Precisia couleurs 1975

Téléviseur couleurs, avec technologie Mosfet, en 1973.

Precisia couleurs 1975

Téléviseur couleurs, en 1973.


© Radiocollection.be, Thierry Magis 2019-2020

Retour page fabricants belges

La gamme de téléviseurs 1968

Le premier téléviseur couleurs, en 1968

Retour page publicités

Retour page accueil