Juin 2019, du superbe "belge" et du paléolithique !


Juin 2019 : "seulement" deux découvertes, mais lesquelles : un SBR Ondolina et un phonographe à cylindres !

Comme quoi les greniers contiennent encore de ces trésors !

SBR Ondolina

Et voila encore un SBR Ondolina ! Le troisième dans la collection, oui, mais celui-ci est en état "concours" !

Pourquoi 3 appareils identiques dans la collection ?
Le premier
, acheté en 2004, a malheureusement sa face avant aluminium abîmée, et le "piquage" de l'aluminium continue lentement et inexorablement...
Le second, trouvé en 2007, est de présentation (couleur) différente.

SBR Ondolina

L'appareil ouvert, il faut avouer que c'est fort bien construit. Alors que bien d'autres constructeurs assemblaient sur bois et ébonite, ici on trouve un châssis métallique épais et des blindages autour des bobines.

Superbe (pour l'époque) construction belge !

SBR Ondolina

La pile de polarisation s'y trouvait toujours, mais malgré son âge, elle n'a pas coulé !

Retirée, bien sur, de l'appareil pour éviter des dégâts futurs...

SBR Ondolina

Le numéro de série de cet appareil est apposé sur le châssis.

SBR Ondolina

En observant l'intérieur de la caisse en bois, on découvre deux dates inscrites !

Juin 1927 (sans doute la date d'achat) et le 31/12/1930 : date de remplacement de la pile ?

SBR Ondolina

Une alimentation était présente avec l'appareil. Uniquement pour le 80V des anodes des lampes, pas de tension de chauffage ici. Transformateur, lampes de redressement, deux condensateurs, un rhéostat et une self.

Cette alimentation a été construite par un artisan, sur plaque de bakélite. Elle ne fonctione qu'en 110V. D'origine s'y trouvait deux lampes de redressement (probablement mono alternances), par la suite on l'a modifiée pour y placer une 80.

SBR Ondolina

L'appareil était accompagné également d'un diffuseur à pavillon Brown.

Il manque la base (le moteur) : c'est classique...

phonoghaphe Pathe N°1

Seconde trouvaille, nettement plus ancien que l'Ondolina : un phonographe à cylindres Pathé type N°1 ! Cet appareil date d'environ 1904.

Deux pavillons (dont un en carton, hélas déchiré), deux  têtes, les accessoires... Il ne lui manque que la manivelle qui sert à "remonter" le moteur. Le mécanisme est attaché à une planche, qui sert de couvercle au boîtier de transport. En utilisation, on place le mécanisme sur le boîtier, et pour le transport, on retourne la planche et on place le mécanisme dans le boîtier. La planche est munie d'une poignée de transport... Ingénieux !

phonoghaphe Pathe N°1

Les deux têtes de lecture présentes. La plus petite (celle de gauche) est prévue pour enregistrement des cylindres en cire. La plus grande, équipée d'un saphir, est prévue pour la lecture des cylindres.

Les raccords en caoutchouc sont bien entendu devenus tout durs et sont à remplacer !

phonoghaphe Pathe N°1

Seconde vue des deux têtes.

L'aiguille de verre servant à la gravure (tête de gauche) est absente, et mallheureusement le saphir de lecture (tête de droite) est absent aussi ! De la réparation à prévoir sur la tête de lecture...

phonoghaphe Pathe N°1

Le mécanisme est intact et complet, mais les anciennes graisses se sont figées avec le temps. De la restauration à faire ici aussi, même si la micromécanique n'est pas mon fort.

Sur le capot métallique fermant le moteur on peut voir, en gravure, le coq avec la mention "je chante haut et clair" !

phonoghaphe Pathe N°1

Vue rapprochée sur la tête de lecture. On voit bien le support du saphir, mais celui-ci est absent.

L'ancienne colle sera devenue mauvaise, et le saphir se sera détaché...

phonoghaphe Pathe N°1

L'appareil était livré avec une trentaine de cylindres, en bon état !

Ces cylindres sont parfois recouverts d'une moisissure blanche, les rendant illisibles. Ici, ils sont en très bel état.

phonoghaphe Pathe N°1

Le carton contenant les cylindres.

Certains cylindres ont un diamètre plus grand, et c'est à cela que sert l'adaptateur visible en haut à gauche dans le carton : pouvoir lire ces cylindres sur ce phonographe.

Retour page découvertes

Page accueil