Automatismes construits par la M.B.L.E.

Note importante au sujet des documents et images présentés ici !

Clic sur les images pour agrandir.


Les années 60 ont vu les débuts de l'automatisme et de la régulation en milieu industriel.

C'est principalement avec la généralisation des semi-conducteurs que cette évolution aura été possible. Il était bien sur faisable de créer des automatismes avec la technologie des lampes (quelques illustrations ci-dessous), mais leur encombrement, consommation et durée de vie rendait cela assez lourd et coûteux. 

L'usage des semi-conducteurs va permettre la création de capteurs, de calculateurs et de régulateurs performants. Voici quelques exemples de productions de la M.B.L.E. dans ce domaine.


MBLE comptage

Fin des années 50, unité de comptage. Ce matériel est intégralement à lampes, y compris les lampes spéciales indicatrices type E1T.

MBLE comptage

L'appareil de comptage à plusieurs décimales, vu de derrière. Le câblage est conséquent. Un des modules est posé à côté du châssis.

MBLE comptage

L'unité de comptage avec son tube indicateur.

MBLE mesure

Un voltmètre digital en 1960. Celui-ci affiche la mesure sur des afficheurs nixie type Z510M, dont le pilotage est assuré par des thyratrons Z70U. Ces thyratrons permettaient également la réalisation des relais à seuils sur des mesures analogiques, et de détecteurs capacitifs. Les seuils sur mesures analogiques font partie des fonctions utilisées en automatismes industriels. 

MBLE relais statiques

En 1962, les relais statiques "Norbit" apparaissent. Il s'agit d'ensembles de logique combinatoire, à transistors, montés dans des modules en plastique. Il ne s'agit pas encore de circuits intégrés, mais ici d'unités pré-assemblées et prêtes à l'emploi, avec des fils permettant l'interconnexion de ces unités entre elles. Chaque unité avait une fonction particulière, et était repéré par un point de couleur. Ces modules fonctionnaient sous 24V DC.

Cette technologie n'étant plus employée aujourd'hui, seuls quelques modules sont montrés ci-dessous, pour information.

Télécharger ce document complet au format pdf

MBLE relais statiques

Unité de base, à fils de connexion. Ce type d'unité pouvait réaliser différentes fonctions, selon le modèle (fonction NI, inverseur, émetteur-suiveur, ampli...).

MBLE relais statiques

Unité à moyenne puissance, permettant un courant de sortie plus élevé qu'une unité "ordinaire";

MBLE relais statiques

Châssis pour montage des unités de base, avec borniers de connexion.

MBLE relais statiques

Double unité de puissance. Ceci permet de piloter, par une sortie d'un module, une charge plus puissante (lampe, relais, klaxon...).

MBLE relais statiques

Unité de comptage triple, chaque compteur étant composé de trois modules de comptage (bistable), pouvant être cascadés entre eux.

MBLE relais statiques

Module de temporisation permettant des retards de 0.1 à 60 secondes.

MBLE relais statiques

Cellule de détection photoélectrique, en boîtier moulé et avec lentille réglable (1962).

MBLE relais statiques

Source lumineuse pour la cellule photoélectrique (1962). Les LED n'étaient pas encore découvertes, il était fait emploi d'un ampoule à incandescence.

MBLE moteurs pas à pas

Dans les années 60 apparaît la technique des moteurs pas-à-pas. Ces moteurs permettent de se positionner très précisément, et de rester "statiques" sur une position donnée. Leur vitesse peut être contrôlée. Ces moteurs vont permettre le développement de machines complexes, puis des robots. La M.B.L.E. a développé ces moteurs, et bien entendu les électroniques de pilotage, à partir de 1964. 

MBLE moteurs pas à pas

Un rack destiné à contenir les modules électroniques de pilotage de moteurs pas-à-pas. 

MBLE detecteur inductif

En 1974, le développement des détecteurs de proximité inductifs. Ces détecteurs sont encore utilisés en industrie aujourd'hui et sont toujours basés sur le même principe de fonctionnement.

MBLE automation

En 1975, le développement des calculateurs industriels, plus tard nommés automates programmables.

MBLE automation

Une armoire électrique équipée de matériel d'automation programmable, en 1975.


Retour page MBLE

Retour page accueil


© Radiocollection.be, Thierry Magis 2016