"Réparation" d'une imprimante HP6600


Parce que les tentatives de réparation n'aboutissent pas toujours...

Autant le dire tout de suite : je ne suis pas à 100% convaincu par les théories de l'obsolescence programmée qui serait voulue par les constructeurs d'équipements. Des appareils prévus pour s'auto-détruire après un certain temps ou un certain usage ? C'est bien sur possible électroniquement ou même mécaniquement. Mais est-ce l'intérêt du constructeur, qui se bâtit alors une de ces réputations sordides et qui risque de voir disparaître des marchés entiers si cela se sait chez les clients ? Je ne sais pas. Il semble plutôt qu'un choix de composants "légers" soit plutôt le résultat d'une volonté d'économie d'échelles, permettant de commercialiser des appareils à prix compétitifs.

Et pourtant, dans ce cas-ci, il me vient un gros doute !  Voici l'expérience vécue avec une imprimante multifonctions HP type 6600.

Clic sur les images pour agrandir.

imprimante HP6600

Voici donc ce qui fut notre imprimante - scanner - fax pour nos petites applications domestiques. Une engin complet, et qui fonctionnait très bien. 

En avril 2016, cet appareil était âgé de deux ans et deux mois, et avait imprimé environ 2000 pages (notamment plusieurs exemplaires d'un mémoire de fin d'études). Le fonctionnement, tant de l'imprimante que du scanner était tout à fait convenable, donc un rapport qualité prix tout à fait correct. Car pour leur prix, ces machines fonctionnent plutôt bien ! Ceux qui ont eu des imprimantes à jet d'encre dans les années 90 se souviennent des prix et des performances...

imprimante HP6600

Lors d'une impression, les cartouches d'encre vides, quoi de plus normal ? On les remplace donc par des neuves, des originales de la marque (59 euro en avril 2016). L'engin initialise les nouvelles cartouches et imprime une feuille, tout à fait correctement.   

Mais ensuite, les choses se gâtent ! 

imprimante HP6600

On adore voir ce genre de message...

Car évidemment "l'aide" affichée ne sert strictement à rien. Et en poussant sur "OK" ....

imprimante HP6600

... Ce message apparaît. Bien sur, j'essaie de retirer puis remettre les cartouches, remettre les anciennes, nettoyer les contacts... Rien à faire ! Non seulement ce message ne disparaît pas, mais en plus cela bloque totalement les autres fonctions de l'appareil, même celles qui n'ont pas besoin d'encre (scanner, fax)  ! Il y a bien quelques pages de "trucs" disponibles sur internet, comme des combinaisons de touches qui font apparaître des menus "cachés" ou "miracles", mais rien de tout cela n'est accessible dans ce cas-ci. Je pressens de la galère à venir. 

imprimante HP6600

Bien bien bien... Eh ben, puisque cet engin n'est plus sous garantie depuis... deux mois, et qu'il est illusoire d'attendre un quelconque service d'après vente, passons à l'autopsie. La table avec le scanner ôtée, on voit l'intérieur. 

Et ce n'est pas mal construit du tout par rapport au prix payé pour cet appareil... 

imprimante HP6600

Vue du dessus. La mécanique est de bonne facture, aucun mouvement n'est bloqué et lors de l'allumage, la machine fait bien tout son cycle d'initialisation.   

Qu'est-ce qui se passe, alors ?

imprimante HP6600

Puisque le souci semble être au niveau de la tête d'impression, démontons-la... Il faut déconnecter les circuits souples et enlever les deux ressorts pour pouroir désolidariser la tête d'impression du chariot mobile. 

imprimante HP6600

Une fois les connecteurs électriques débranchés (il y en a 3) et les ressorts désacouplés, on peut ôter la tête. Il faut encore débrancher les deux tuyaux souples d'air comprimé.    

imprimante HP6600

Voici la tête d'impression démontée, on va inspecter cela de près...  

imprimante HP6600

Une fois les cartouches d'encre enlevées, on voit les buselures pour les arrivées de l'encre, des petits réservoirs tampons montés sur la tête (en dessous des ressorts), et aussi les connecteurs électriques pour la connexion à l'électronique des cartouches d'encre. Ces connecteurs auraient-ils des soucis ? 

imprimante HP6600

A l'arrière de la tête d'impression, le circuit de pilotage des "nozzles" d'impression. Le circuit souple de connexion encore raccordé est celui qui va au support des cartouches, et aux connecteurs de celles-ci. 

imprimante HP6600

Le support de fond de la tête contient les connecteurs pour les cartouches. Vérification minutieuse des contacts de ces connecteurs, et de la continuité électrique entre ceux-ci et vers le connecteur du circuit souple. Toutes les broches des 4 connecteurs des cartouches sont raccordées simplement en parallèle. 

Tout va bien de ce côté... Pas de coupures, et les contacts pour les cartouches sont encore bien souples et propres. 

imprimante HP6600

Les différents éléments de la tête d'impression. Cellc-ci contient encore de l'encre dans les petits réservoirs, et celle-ci a tendance à s'écouler lors des manipulations ! Prévoir une protection de la surface de travail car c'est une vraie dégueulasserie ! 

A ce stade, nettoyage complet de la tête, des nozzles à encre et tout le bazar ! 

imprimante HP6600

Le remontage se fait en sens inverse, remettre les deux petits tuyaux d'air, les trois connecteurs électriques, puis enfin les ressorts.   

imprimante HP6600

Voici ou remettre les deux ressorts (flèches ajoutées sur la photo)... 

Bon !! Après tout ceci, et vérification des circuits de connexion souples entre la tête et le circuit imprimé principal, la machine fait toujours le même cirque... Les nerfs commencent à en prendre un coup.

imprimante HP6600

Il ne "semble" pas y avoir un pépin mécanique, donc. Eh bien ! Vérifions l'électronique !   

L'alimentation est prévue pour sortie 32.5V en fonctionnement et 12V en mode veille.

imprimante HP6600

Correct... Et cette tension est bien stable quand la machine est allumée et que les moteurs bougent (pendant l'initialisation et juste avant l'apparition du message diabolique).  

imprimante HP6600

Maintenant, vérifions le circuit électronique interne à la machine. Il est dans le coin arrière gauche, un cache en plastique le recouvre partiellement.   

imprimante HP6600

Une vis "bien placée" à ôter pour pouvoir enlever le cache plastique...   Le petit circuit imprimé vertical (à gauche) contient le module wi-fi et est solidaire du cache plastique. 

imprimante HP6600

Waouh ! Une pile de sauvegarde ! Est-ce que l'enlever un (bon) moment ne remettrait pas l'appareil à zéro ?  

Ben ... non. C'est bien fait, hein ?    

Plusieurs convertisseurs de tension sont visibles sur la platine, peut-être un souci de ce côté et une tension manquante ?

imprimante HP6600

Hélas non, toutes les tensions sont présentes (5V, 3.3V, 1.5V) ... 

J'ai même tenté le remplacement de quelques condensateurs électrolytiques (deux sont désoudés au moment de cette photo), rien à faire... 

Il y a bien une mémoire Flash / EEPROM sur le circuit (serait-ce une mémorisation des défauts?), mais en l'enlevant plus rien du tout ne fonctionne ! 

Bon !! A ce stade, inutile de passer plus de temps à chercher. 

Cet engin va donc rejoindre les immenses montagnes de déchets électroniques, quelque part sur la planète... Car si j'ai difficile de croire à l'obsolescence programmée (un peu moins maintenant, peut-être...), j'ai encore plus difficile de croire dans les filières de soi-disant "recyclage". Et d'ailleurs, que peut on recycler d'un tel truc ? Quelques centaines de grammes de métal ? Une pincée de "terres rares" utilisées dans l'électronique ? Un ou deux kilogrammes de plastique ? La plaque de verre du scanner ? Au prix de quels efforts (main d'oeuvre) ou énergies dépensées pour séparer ces matériaux ? Peu crédible... 

Alors tout de même... Comment ne pas avoir la super désagréable impression de s'être fait totalement arnaquer ? Appareil qui tombe en panne, justement après le remplacement des cartouches par des neuves, et juste après sa période de garantie ?

Programmé pour mourir juste à point ou pas ? Panne arrivée "malheureusement" à ce moment ? Comment le savoir ... Il est en tout cas évident que je n'achèterai plus un appareil de cette marque. Mais après ? C'est mieux ailleurs, chez les autres constructeurs ? Comment le savoir ? 

Bien entendu cet engin a été remplacé et c'est une sacrée leçon. Perte d'argent (les 59 euro de cartouches perdues passent évidemment très mal) et de temps pour tenter de dépanner. Ce n'est peut être pas "construit pour tomber en panne" mais ce n'est pas construit pour être réparé non plus !

Et acheter une imprimante plus chère ? Sans doute un peu plus perfomante (impression plus rapide, magasin à papier plus important,...) mais... plus fiable ? Même pas certain !


imprimante brother

Bref, et la nouvelle imprimante de remplacement ? Achetée bien sur, c'est évidemment une autre marque. Et... Quand la garantie sera terminée et que les cartouches seront vides ? Elle partira à la déchetterie, sans autre forme de procès, qu'elle soit encore fonctionnelle ou non ! On ne m'aura plus avec ce petit jeu des cartouches coûteuses à acheter (cher et vilain), pour les remettre dans une machine prête à mourir !  

Stupide ? Sans doute, à l'image de ces conceptions abominables, faut nommer les choses comme elles le sont ! Bien sur il existe d'autres technlogies d'impression (laser) mais pour le peu que l'imprimante est utilisée à la maison, cela ne se justifie pas. Nous essayons d'imprimer peu, justement pour éviter la consommation de papiers et "faire un geste pour la planète"...Mais par contre trouver une imprimante qui ne devienne pas un déchet juste après sa période de garantie, c'est une autre affaire. Au prix ou c'est vendu, on peut comprendre que cela ne fonctionne pas 10 ans. Mais une durée de vie aussi courte (et la panne juste après l'achat de cartouches neuves), c'est assez difficile à digérer... 

Lamentable, totalement. Un gaspillage de ressources (et d'argent) éhonté. 


Retour page réparations

Retour page accueil