Réparation d'une mini-chaîne Philips FCD185... 


Une mini-chaîne stéréo, qui a été offerte à un enfant, pour ses premières découvertes musicales. Bonne idée ! Cet ensemble est complet avec une platine pour disques vinyles, un double lecteur de cassettes, un tuner FM/AM, un lecteur de CD et même un mini équalizer à 5 bandes !
De quoi essayer les "anciens" formats musicaux, et écouter les disques et K7 des parents... Horribles découvertes, parfois :-)

C'est un appareil compact, un combiné intégré au format "midi", construit par Philips à la fin des années 80.

Hélas, le lecteur CD s'ouvre très difficilement, et quand on arrive à l'ouvrir et y mettre un CD, celui-ci n'est pas reconnu.

Philips FCD185

Eh bien, une seule chose à faire : autopsier l'engin !

Pas de doc technique trouvée sur Internet, et pas non plus dans les miennes. On fera sans !

Philips FCD185

Philips, oui mais... Made in Singapore ! La fin d'une époque pour ce grand constructeur européen...
Les dates de fabrication des composants à l'intérieur l'attestent : cet appareil date de 1988-89.

Bon, elle est tout de même en bon état et semble correctement construite. On l'ouvre !

Philips FCD185

Il faut commencer par enlever les deux flancs latéraux. Plusieurs vis à enlever, y compris sur le panneau de fond, puis écarter les flancs tout en les tirant vers le bas.
Il reste alors la platine et le panneau de fond, comme sur la photo ci-contre.

La platine doit être déconnectée (câble en nappe avec connecteur), puis 4 vis à enlever. Enfin, on enlève le panneau de fond...

Philips FCD185

Une fois la platine et le panneau de fond enlevés, l'électronique devient accessible. C'est un peu "brol", typiquement de la construction asiatique des années 80, plein de conducteurs en nappes entre les différents circuits imprimés.

Ici, le lecteur CD a été démonté pour accéder à la diode laser. L'ouverture difficile du tiroir, c'est juste la petite courroie du moteur d'ouverture qui est toute distendue et doit être remplaçée...

Philips FCD185

Une autre vue. Ne pas trop déplacer l'engin quand il est démonté ainsi, car la facade avant ne tient plus trop bien lorsque ce coffret est totalement ouvert ! 

Sur le côté du tiroir (intérieur de l'appareil) on voit très bien le petit moteur d'ouverture et la grande poulie sur laquelle vient la courroie. Un simple remplacement par une courroie convenable résoud le souci. Mais au niveau de la diode laser... fâcheuse découverte !

Philips FCD185

L'aspect de la tête de lecture me semblait bizarre... J'ai donc sorti le mécanisme complet pour voir de plus près...

Plus de lentille de lecture sur la tête ! Ou a-t-elle bien pu passer (pas retrouvée dans le boîtier), et comment s'est-elle détachée ?

Philips FCD185

Vue rapprochée... Sans de lentille de focalisation du laser, forcément le disque ne saurait plus être lu par ce lecteur !

Heureusement, dans mon bazar, je disposais d'une épave d'un lecteur type CD-500 Philips. Ce lecteur utilise la même mécanique, une CDM04/19. Ces mécanismes ont la particularité d'entraîner la tête de lecture par un électro-aimant, et non par un petit moteur comme bien d'autres systèmes de mécanismes.

Philips FCD185

Avant de remplacer "simplement" la mécanique de lecture, et de connecter le laser, il faut s'assurer que l'alimentation existante soit ok, afin de ne pas détruire le laser de remplacement.

Voici le montage préconisé par Philips ; une LED verte, une résistance de 18Ω en série, et une résistance de 33Ω pouvant être mise en parallèle par un interrupteur. Ici je n'ai pas mis d'interrupteur, la résistance de 33Ω sera connectée avec des "grips". Il faut connecter ce montage sur les connexions allant au laser. Un connecteur sur le circuit imprimé reçoit le circuit imprimé souple venant du mécanisme.

Philips FCD185

3 connexions sont nécessaires : la masse (broche 7), LM (broche 8) et LO (broche 9). Le brochage du CDM04 est indiqué sur le croquis ci-dessus. 

Trois fils souples vont du connecteur (soudure côté pistes du circuit imprimé) vers le "montage" de test (photo précédente). Les tensions qu'on doit mesurer entre LM ou LO et la masse sont indiquées sur le croquis ci-dessus.

Philips FCD185

A ce stade, il n'y a pas de réglages à faire, c'est une mesure de test. Le circuit imprimé peut donc rester "en l'air" comme sur la photo ci-contre.

Le mécanisme de remplacement n'est donc pas connecté à ce stade de l'essai. On lance la lecture pour avoir l'alimentation sur la LED verte (elle s'allume), et on mesure. Bien sur, l'électronique ne reste pas longtemps active puisqu'elle ne détecte pas de disque, mais on a le temps de mesurer. Le plus simple est de connecter le multimètre par des "grips" sur les connexions du montage de test...

Philips FCD185

Tout étant ok, installation du mécanisme  de remplacement. Seuls les fils allant au moteur de rotation du disque ont du être récupérés sur le mécanisme d'origine : dans le lecteur CD-500 "donneur d'organe", ils étaient plus courts et avec un connecteur différent. C'est deux soudures à faire...

On voit aussi ici que la courroie du système d'ouverture est remplacée.

Philips FCD185

Remontage du mécanisme supérieur, destiné à bloquer le disque lorsqu'il est dans le lecteur. Il faut bien remettre le ressort (visible sur l'arrière du mécanisme) en place. Et ne pas se faire "pinçer" les doigts lors du remontage !

Prêt pour un essai avec disque, et pour la vérification du réglage du courant laser.

Philips FCD185

Dans ces séries de mécanismes, on retrouve presque toujours les mêmes circuits électroniques de commande.  Il y a deux potentiomètres pour le réglage. Un de 4,7kΩ pour le courant dans le laser (intensité lumineuse), et un de 22kΩ pour la stabilité.

Les voici repérés sur la photo ci-contre (un peu floue, désolé). La résistance de 2,2kΩ, est en série avec le potentiomètre de réglage du courant, et c'est sur cette résistance que la mesure va etre faite : en lecture d'un disque "pressé" et en bon état, on doit trouver environ 50mV. Avec un CD-R ou un CD en mauvais état, la tension augmente un peu (compensation de la lecture faible par augmentation de l'intensité du laser). Le potentiomètre de stabilité a peu d'influence, il était à mi-course et est resté ainsi. On peut l'affiner lors d'un changement de plage du disque afin que la tête fasse le moins de bruit possible.

Philips FCD185

Une fois les réglages du laser réalisés, rien n'empêche de le tester aveec un CD-R.

Le mécanisme d'ouverture du tiroir fonctionnant bien, remise en place du petit ressort de fixation du moteur.

Philips FCD185

Le remontage se fait en sens inverse, on remet le fond puis le tourne-disque. Puis les panneaux latéraux.

Avant de le refermer totalement, essai de la platine, puis du reste, pour être certain... 

Tout est ok et voici ce petit ensemble fonctionnel à nouveau ! Musique ! 


Retour page réparations

Page accueil