L'histoire de la marque A.S.I.A.



En 1924, monsieur Georges Dessaucy commence à construire des récepteurs, après avoir travaillé comme mécanicien dans différents garages de la région... La marque ASIA est née !



Je tiens à remercier chaleureusement monsieur Jean Dessaucy (fils de Georges) pour son accueil ainsi que pour la mise à disposition des documentations!

Les photos présentées dans les pages ASIA sont et restent propriété de la famille Dessaucy.




M. Dessaucy

Georges Dessaucy

1905-1990

C'est en 1921, qu'il construit un premier récepteur à galène, d'après un plan publié dans «sciences et voyages».

Il abandonnera bien vite la mécanique pour se consacrer entièrement à ce qui deviendra son nouveau métier: la T.S.F. Le premier atelier est installé à Pepinster (à quelques kilomètres de Verviers, dans l'est de la Belgique).

Les clients viendront, de plus en plus nombreux, de Pepinster et des environs, acheter leur «poste»...




Une éphémère association avec son frère aura lieu...

Pour se faire connaître, il participe à de nombreuses expositions. Comme sur la photo ci-contre, en 1931 à Liège. (où il remportera une médaille d'or...)

D'autres photos d'expositions, et des publicités d'époque sur les pages correspondantes (liens en fin de cette page)

Expo TSF 1931




En 1931, un émetteur local sera installé (chez lui ?): Radio-Pepinster.

En 1933, l'entreprise déménage à Verviers , rue Crapaurue 131. Déjà bien des modèles de récepteurs sont crées.

En 1941, nouveau déménagement vers le grand atelier de la rue Cuper, 4. Toujours à Verviers centre... (photo ci-contre).

L'entreprise restera basée en ce lieu jusqu'à la fin.

Rue Cuper

Après la guerre, les ateliers se développent. De nouveaux modèles de récepteurs voient le jour. Plusieurs personnes sont employées à temps plein par l'entreprise, qui fabrique non seulement des radios, mais aussi des transformateurs, des ballasts pour tubes fluorescents, du petit matériel électrique et électro-mécanique...


Visite de l'atelier ... à la fin des années 50.

Câblage des châssis des téléviseurs. L'assemblage était, bien sûr, manuel.

Qui donc voudrait (pourrait...) encore travailler avec de tels fers à souder aujourd'hui?

ASSEMBLAGE


Atelier de mécanique. La plupart des pièces nécessaires étaient fabriquées ici. Décolleteuse, presses (50T), machines-outils...

L'atelier était bien complet !

MECANIQUE


Bobinage des transformateurs, selfs (pour tubes fluo) et bobinages HF.

La construction de transformateurs fut une grande activité des ateliers A.S.I.A.

BOBINAGE


Le laboratoire. C'est ici que seront alignés et règlés les radios et les téléviseurs.

C'était «l'antre» de Georges Dessaucy...

LABORATOIRE





En 1952, nouveau tournant : il construit son premier récepteur de télévision. Pour capter des images, il loue une maison située sur les hauteurs de Verviers. Une tour en bois, surmontée d'une grande antenne va permettre de capter des images en provenance de Hollande et d'Allemagne (photo).

En 1953, il convie amis et clients à assister au couronnement de la Reine d'Angleterre, retransmis en direct.

Les premiers téléviseurs seront mis en vente quelques mois après.

TOUR A ANTENNES


La fabrication de téléviseurs deviendra l'activité principale d'A.S.I.A. Précisons que certaines constructions étaient de très inventives: combinés radio-TV; modules enfichables facilitant le dépannage ... Quand apparaîtra le circuit imprimé, cette adaptation se fera aussi chez A.S.I.A.

L'entreprise exposera quelques téléviseurs à l'exposition universelle de Bruxelles... La mythique «Expo58» ! Voici la carte d'exposant de M. Dessaucy, agrandir en cliquant dessus...

TOUR A ANTENNES

L'activité A.S.I.A. n'était pas seulement la construction: les téléviseurs étaient aussi livrés et installés chez le client. L'antenne était installée aussi par du personnel de l'entreprise. A l'époque la télévision était réservée à une certaine catégorie de personnes (une élite pourrait-on dire), vu les prix... Ce n'est que bien après ces débuts que cette technologie se démocratisera et deviendra accessible au plus grand nombre.

Dans la deuxième moitié des années 60 , la production commencera à décroître. La production de masse par de grands fabriquants est une concurrence rude pour ces ateliers. Des technologies nouvelles voient aussi le jour : la télévision couleurs et l'utilisation de plus en plus grande des semi-conducteurs ... de plus en plus «intégrés» ! C'était une véritable révolution technologique à cette époque.

Les activités de l'atelier ralentiront progressivement. C'est en 1972 qu'il mettra fin à ses activités. Ainsi prit fin une fameuse aventure pour ce «self-made man», qui n'avait pas fait de grandes études, et pas pour le métier qu'il exerca toute sa vie...

Le bâtiment de la rue Cuper fut démoli dans les années 80. Il ne subsiste aujourd'hui que le garage.


L'origine et la signification de la marque:

Il semble que, au départ, le nom ASIA ait été choisi «pour» le continent - et ce qu'il représentait à l'époque! Ce n'est que plus tard qu'une signification à ces quatre lettres fut recherchée. Cela donna:

Ateliers Scientifiques et Industriels d'Applications

C'est pour cette raison que cette marque s'orthographie aussi bien avec points de séparation entre les lettres que sans ceux-ci.


Evolution du logo :

Au départ, le logo est représenté dans deux triangles imbriqués, formant ainsi une étoile.

Premier Logo

Ce logo fut abandonné ensuite pour devenir un «blason», surmonté du typique réseau LC...

Second Logo




A voir aussi: (attention à la taille de ces pages!)

Des radios d'avant guerre ...

Des radios d'après guerre ...

Des téléviseurs ...

Diverses constructions...

Etonnantes publicités d'époque !

Expositions aux différentes époques...


Matériel ASIA dans ma collection...



Retour page accueil

Copyright Radiocollection.be - Th.Magis